Imprimer

De la contribution des normes internationales

Afin de maintenir et améliorer leur compétitivité, les entreprises sont confrontées à de multiples défis :

    • innover
    • se développer à l’international
    • gérer les risques
      • sûreté des produits
      • réduction des impacts environnementaux
  • réduire les coûts
  • viser l’efficacité énergétique
  • se préoccuper de leur responsabilité sociétale

Afin d’y répondre, les qualités de leadership ne suffisent plus. Pour s’orienter, les dirigeants peuvent s’appuyer sur les normes internationales. En effet, celles-ci sont élaborées sur la base de l’expérience et de la réflexion d’experts internationaux ; elles font l’objet de négociations multilatérales et permettent l’émergence de textes de référence qui peuvent contribuer à améliorer la compétitivité.

Les normes internationales contribuent à la prospérité et à la croissance :

  • au Royaume-Uni, 13% de la croissance de la productivité du travail sont imputés aux normes (sources : British Standards Institution et Department of Trade and Industry)
  • au Canada, de 1981 à 2004, l’augmentation du nombre de normes a contribué pour 17% au taux de croissance de la productivité du travail (sources : Conseil canadien des normes (CCN) et Conference Board of Canada)
  • en Suisse, les normes internationales favorisent la compétitivité des fabricants suisses dans l’accès à de nouveaux marchés (sources : Département Fédéral de l’Economie, revue ISO Focus, 2007)

Les normes internationales génèrent des gains et des économies dans tous les secteurs industriels :

  • les normes et les activités associées d’évaluation de la conformité ont un impact sur environ 80% du commerce mondial des produits de base (sources : US Department of Commerce)
  • en Australie, dans l’industrie minière les gains annuels dus aux normes relatives à l’échantillonnage vont de 24 millions à 100 millions AUD ; dans les industries d’électricité et d’eau les gains annuels dus à l’application des normes sont estimés à environ 1,9 milliards AUD (sources : Standards Australia (SA) et Centre for International Economics, Australie)
  • la norme MPEG-2 sur le codage numérique a généré un marché estimé à 2,5 trillions USD (sources : MPEG Licensing Authority, 2008)
    à eux seuls, les secteurs de la construction automobile, de l’aérospatiale et de la construction navale peuvent économiser 928 millions USD par an grâce à la norme STEP pour l’échange d’informations numériques sur les produits, qui diminue les problèmes d’interopérabilité (Sources : National Institute of Standards and Technology (NIST), USA, 2002)
  • 90% du volume mondial des marchandises sont transportés par conteneurs ; en 2004, le nombre des conteneurs en service dans le monde était estimé à plus de 18 millions. La conteneurisation conforme à des normes internationales a permis de diminuer le temps de transport de 84% et les coûts de 35% (sources : ISO/TC (Comité technique 104 ; Conteneurs pour le transport de marchandises, plan d’action, 2004)
  • les normes internationales pour les programmes de maintenance des grues permettent de réaliser des économies estimées à environ 3 milliards USD par an au niveau mondial (Sources : ISO/TC 96, Appareils de levage à charge suspendue, revue ISO Focus, 2004)

Les normes internationales agissent sur les résultats :

  • dans le secteur de l’ingénierie et du service, elles permettent d’améliorer la qualité des prestations
  • dans le secteur énergétique (pétrolier, gazier…) ces normes permettent de générer des économies d’énergie
  • dans le secteur automobile, elles permettent de générer des économies d’échelle, à qualité constante

Les normes internationales favorisent la recherche et l’innovation :

  • les normes internationales sont de plus en plus décisives pour favoriser les méthodes de travail innovantes dans les chaînes d’approvisionnement mondiales
  • elles contribuent à faciliter la diffusion des technologies innovantes ; à structurer leurs marchés dans divers domaines tels que l’énergie solaire, l’énergie nucléaire, les biocarburants, les nanotechnologies…
  • l’entreprise peut s’y référer pour aborder les trois volets du développement durable, économique, environnemental et sociétal

Doit-on participer à l’élaboration des normes internationales ?

Ces normes, qui couvrent tous les secteurs de l’entreprise – ses produits, son organisation, … - ; et dont la mise en œuvre influe sur la compétitivité de l’entreprise, sont fondés sur un consensus, objet de négociations multilatérales. De nombreuses parties prenantes, dont l’industrie, les organismes de réglementation et les représentants des consommateurs, participent ainsi à leur élaboration.

Elles créent un "modèle défini" auquel toutes les entreprises doivent se conformer devenant ainsi un "instrument de pouvoir". Si certaines grandes entreprises françaises sont très impliquées dans les processus de normalisation, la normalisation technique n’est toutefois pas toujours perçue comme un enjeu par les acteurs économiques et par l’administration. Aussi, les acteurs français devraient ils mieux défendre et promouvoir leurs intérêts dans les enceintes de normalisation européennes et internationales comme l’International Standard Organisation (ISO). En particulier, les PME, en relation avec leurs clients et partenaires, peuvent s’impliquer dans l’élaboration de nouvelles normes internationales, avec le soutien de l'AFNOR, afin de ne plus subir et de faire reconnaître leur savoir-faire. En effet, pour ces entreprises, la participation au processus de normalisation est une nécessité stratégique. En ayant la possibilité d'exploiter les brillantes idées qui sont émises chaque jour au sein des comités de normalisation, elles peuvent être innovantes dans des domaines très spécialisés. Leur anticipation et leur bonne connaissance des normes établies leur permettent d'être des leaders de marché, non seulement en France mais également en Europe et dans le monde entier.

En conclusion … Ne pas considérer la normalisation et sa mise en œuvre, comme un mal nécessaire, une obligation, une contrainte … Mais utiliser cet outil, fruit de l’expérience accumulée au niveau international, comme un moyen d’améliorer la compétitivité.

SGS ISO 9001 FR TCL HR

 

 

Dextral, certifiée ISO 9001 et ISO 14001, contribue à améliorer la qualité et la compétitivité des entreprises