Imprimer

Feuille dans le cielAméliorer la productivité avec le LEAN MANAGEMENT

Les années de forte expansion économique sont derrière nous, notamment dans les pays occidentaux ou la situation est désormais devenue moins favorable aux entreprises locales :

  • ces états, ainsi que leurs collectivités territoriales, sont endettés au-delà du raisonnable, ce qui rend hypothétique une relance de l’économie par la demande
  • les ménages sont fortement endettés ; un certain manque de confiance dans l’avenir, les amène à réduire leurs dépenses, puis à se désendetter. Ce qui ne va pas dans le bon sens, compte tenu du poids de leur consommation dans le PIB en France (environ 60%)
  • ainsi, la faible croissance prévisible du marché intérieur, oblige les entreprises à innover, à trouver de nouveaux débouchés à l’international ; mais la pression concurrentielle reste bien présente

Ce qui est particulièrement vrai pour les PME, moins présentes à l’international que les grands groupes qui sont mieux « armés » pour évoluer dans un environnement de marché globalisé. Afin de maintenir et de pérenniser leurs activités ; puis se mettre en position de développer leurs ventes, tant en France qu’à l’export, les PME doivent améliorer leur compétitivité.

Les marges de manœuvre sont restreintes. Pour ce qui dépend d’elles, il est essentiel que ces entreprises disposent d’une organisation de qualité, capable de mobiliser ses ressources et d’atteindre ses objectifs. L’approche par le management de la qualité, globale, structurante, fédératrice, est une première réponse. Elle instaure en particulier une dynamique d’amélioration continue qui contribue à l’amélioration de la compétitivité, au quotidien.

A cet égard, les systèmes de management de la qualité devraient désormais intégrer les outils du LEAN, que l’on redécouvre en France. Conçue par TOYOTA dans les années 1960 (le Toyota Production Système) puis conceptualisé dans les années 1980 par le Massachusetts Institute of Technology, l’approche LEAN MANAGEMENT (le management agile), qui vise à réduire / éliminer les gaspillages, à simplifier les processus, revient aux fondamentaux de l’analyse de la valeur.

Il s’agit finalement de transformer du gras en muscle, afin de gagner en performance et améliorer sa compétitivité. Au-delà des outils qui peuvent être mobilisés – l’analyse des processus avec la Value Stream Mapping, la percée KAIZEN, l’approche D.M.A.I.C. (Définir, Mesurer, Analyser, Improve – améliorer -, Contrôler), les 5S, les 7 gaspillages, … -, cette philosophie de management, pour être pérenne, suppose de véritables changements culturels.

Ceux-ci peuvent être instaurés (testés) lors d’un projet traitant, à court terme, d’un gisement identifié de réduction des coûts.

Afin de pérenniser la démarche, les entreprises qui possèdent un système de management de la qualité, devraient ensuite intégrer l’approche LEAN aux dispositions prises en matière d’amélioration continue.

Bien entendu, l’approche d’amélioration de la productivité par le LEAN s’applique aussi bien dans les entreprises industrielles (on parle alors de LEAN MANUFACTURING) que dans les entreprises de service.

LEAN : contribution à la compétitivité de l’entreprise

Le LEAN MANAGEMENT permet de mener un projet de réduction des coûts à court terme, d’améliorer la productivité puis d’instaurer et de pérenniser un état d’esprit qui contribue à l’amélioration continue de la qualité et de la compétitivité.

Une approche qui permet de réduire les défauts de contribution (dégradations élémentaires, spécifiques et mesurables de la contribution, assimilables à un défaut car imputables à une activité mal conçue ou mal exécutée …) et de gagner en efficience* :

  • réduire un cycle de réalisation (de la prise de commande à la livraison)
  • réduire les surfaces occupées
  • supprimer les tâches inutiles
  • réduire les stocks et les en cours
  • réduire la non qualité (défauts, rebuts, …)
  • simplifier un processus, améliorer sa réactivité et sa capacité de traitement

Les clés de la réussite de l’approche KAIZEN – amélioration à petits pas - :

  • avoir un objectif clair et défini au plus haut niveau de la hiérarchie
  • pratiquer un choc culturel fort et remettre en question ses méthodes de travail

* Efficience : atteindre l’objectif, en maximisant les moyens disponibles.

SGS ISO 9001 FR TCL HR

 

 

Dextral, qualifiée OPQCM, certifiée ISO 9001 et ISO 14001, contribue à améliorer la qualité et la compétitivité